• Montsé

Yoga : enfer ou paradis ?


A moins de vivre sur une île déserte proche de la Papouasie, sans eau ni électricité (et sans WIFI bien sûr), et même si vous ne vous intéressez pas du tout au yoga, vous avez tous entendu parler des bienfaits de cette pratique plusieurs fois millénaire, qui devient un véritable phénomène de société et de mode malheureusement aussi. Tous les grands sportifs se vantent d’améliorer leurs performances grâce au yoga, toutes les stars du show biz ont leur professeur particulier, sans compter les centaines de livres qui fleurissent sur les étalages sur le sujet. Bref impossible de passer à côté. De là à dire que ça devient un peu mercantile il n’y a qu’un pas, allègrement franchi par certains et pour les stars montantes du yoga c’est une vraie manne. Mais qu’en est-il réellement ? Est-ce que le yoga est une pratique sans danger, qui va vous assurer souplesse, jeunesse éternelle, peau de bébé et humeur au top ? Pas complètement faux, mais pas 100% vrai non plus. C’est sûr que faire du yoga c’est le pied, mais de là à vouloir absolument le passer derrière sa tête il y a un fossé, dans lequel il ne faut surtout pas tomber, au risque de se retrouver aux urgences.

Vu de l’extérieur, et quand on n’a jamais assisté à un cours, le yoga ressemble à une sorte de gymnastique pas toujours douce, au son d’une musique indienne avec un bâtonnet d’encens brûlant dans un coin de la pièce, une statue de bouddha dans l’autre coin, et un prof un peu perché qui chante des OM. Et franchement ça ne fait pas toujours rêver. Un peu réducteur non ?

Mais pourtant dès qu’on essaye, dès qu’on déroule son tapis pour assister à un cours on comprend que le yoga c’est beaucoup plus que ça. Le yoga apporte quelque chose que la gymnastique ne vous apportera jamais. Mais pourquoi le yoga nous fait-il cet effet ? Pas facile de répondre en quelques lignes… Alors quels sont les effets bénéfiques du yoga ? Sur le corps et le mental ? Le mot Yoga voudrait dire Union. Le yoga aurait donc pour but d’unir le corps et l’esprit. Je ne vais pas vous rappeler les 8 membres du Yoga, ses 10 commandements, ses 5 points et ses 4 voies, ce serait trop long, mais je vais tenter de vous donner quelques petites explications.

Sur un plan psychologique et spirituel, il est prouvé que le yoga rend heureux et détendu. Beaucoup d’études ont été faites pour prouver cette affirmation et on peut même affirmer que le yoga a un effet antidépresseur en faisant augmenter le taux de neurotransmetteur GABA (qui a l’effet d’un tranquillisant et aide à lutter contre la dépression). Le yoga aide aussi à combattre l’angoisse. La pratique du yoga favorise également l’allongement des télomères (l’extrémité de nos chromosomes), et on sait aujourd’hui que la longueur des télomères détermine la juvénilité d’une personne. Plus les télomères sont longs, plus on reste jeune.


Sur un plan physique, on sait maintenant que cet état de « jeunesse » dépend aussi de l’état de notre colonne vertébrale, et le yoga favorise la circulation sanguine et l’apport de micronutriments aux disques intervertébraux assurant sa bonne souplesse, la régénération des os et la lutte contre l’ostéoporose. Donc c’est tout bon ! Côté santé, on sait que la pratique régulière du yoga améliore le système immunitaire. La pression artérielle diminue, la fréquence cardiaque ralentit, bref le stress ne devient plus qu’un mauvais souvenir. La respiration lente durant les exercices de yoga stimule le nerf vague. C’est le nerf le plus important du corps, il régule le système immunitaire, ce qui permet donc de combattre l’inflammation et les maladies auto-immunes telles que les rhumatismes. Tout ça a bien sûr été vérifié par des études très sérieuses. On sait aussi que le yoga améliore également la vie sexuelle, petit cadeau Bonux (désolée pour les plus jeunes qui ne savent pas ce qu’est un cadeau Bonux). Cherry on the cake si vous préférez ! Si avec ça vous n’êtes pas déjà en train de vous commander un tapis de yoga, je n’y comprends rien.

Mais alors vous allez me dire, quel est le problème ? Le Yoga c’est juste fabuleux, magique, et ça devrait être remboursé par la sécurité sociale ! Pas tout à fait exact.

Le yoga c’est tout d’abord, pour une majorité de personnes, des postures et encore des postures. Mais les postures, les asanas, ne sont qu’un membre du yoga qui en compte 8. Ce n’est donc qu’une toute petite partie du yoga et malheureusement certains professeurs ne mettent l’accent que sur les postures. Et le danger en yoga c’est de tomber dans le piège de vouloir « être bon en yoga ». C’est là que les problèmes arrivent en général. Les postures ne sont que des postures. Le yoga lui, nous nourrit. Le but c’est le ressenti. « Etre bon en yoga » dépend de ce qui se passe à l’intérieur, le corps, le mental, le lâcher prise, et dépend très peu de ce à quoi ressemble une posture. Le vrai yoga se passe à l’intérieur. Un des buts du yoga est de développer la conscience que l’on a de son corps, pas de lui faire faire le grand écart.

Asana en sanskrit veut dire posture STABLE et CONFORTABLE. Un de mes professeurs disait souvent : Ne faites pas la posture, soyez la posture. Mais si vous tapez « images de yoga » sur internet, ce que vous allez trouver c’est surtout des photos de jeunes femmes très minces, avec des tenues très jolies (ou pas de tenue du tout parfois…si,si), dans des postures magnifiques mais juste irréalisables pour le commun des mortels, en équilibre sur une seule main, les jambes en grand écart etc… du cirque en fait.

Mais ce n’est pas ça le yoga, ça c’est de la contorsion. Si vous êtes hyperlaxe ou que vous avez été gymnaste toute votre vie, vous n’aurez aucun mal à prendre ces postures, mais ce n’est pas pour ça que vous ferez du yoga, vous êtes juste souple et vous faites de la gym. Faire du yoga c’est bien autre chose. C’est une philosophie de vie, un mode de vie. C’est méditer, respirer, manger équilibrer, s’intéresser à l’histoire du yoga, à l’Ayurveda, aux chakras et aux corps subtils, respecter son corps, contrôler son égo, mettre une intention à sa pratique, essayer d’être bienveillant etc…

L’insula (ou cortex insulaire) est une région du cerveau située plus ou moins derrière le 3ème œil (entre les sourcils), siège du chakra AJNA, centre de la vision intérieure et de la perception extra-sensorielle. Cette zone est responsable de la créativité, de l’intuition et du bien-être en général. Cette région s’active quand on pratique un yoga doux et de la méditation, elle se renforce comme un muscle. L’insula dit au corps d’être en bonne santé et à l’esprit d’être créatif. Donc pour votre bien être, mieux vaut une bonne séance de méditation et un yoga doux pour votre corps qu’une séance de contorsions impossibles à faire dont vous ressortirez exténués, frustrés parce que vous n’aurez pas réussi à faire aussi bien que le prof, et en ayant mal partout.

William BROAD, un américain, pratiquant assidu de yoga depuis les années 70, a écrit un livre qui s’appelle «The science of yoga : The risks and the rewards ». (La science du yoga : les risques et les récompenses). Je ne l’ai pas lu mais j’ai pu en lire quelques extraits, et ça fait un peu peur. Il explique que pratiquer le yoga n’est pas toujours anodin et peut occasionner des blessures très sérieuses. Il reproche à certains styles de yogas d’oublier l’essence même du yoga et de ne concentrer que sur l’apparence et la prestation. Il parle de certains profs de yoga qui ont complètement détruit leurs hanches, leur dos ou leurs genoux après avoir forcé et mal fait des postures pendant des années. Si on va au-delà de ce que notre corps nous permet de faire on sur-étire nos ligaments et ensuite ils ne retrouvent plus leur forme initiale, les articulations sont donc trop lâches et plus assez soutenues. Ce risque serait accru dans certaines formes de yoga qui utilisent la chaleur (Hot Yoga et Yoga Bikram), cette chaleur permettant d’étirer trop facilement les muscles. Certaines postures peuvent donner des blessures encore plus graves. Les postures dans lesquelles on plie la nuque et où la pression sur les cervicales est extrême. Je ne vous parle même pas de la posture d’équilibre sur la tête que certains professeurs vous proposent dès le 1er cours. William BROAD pense qu’il est plus raisonnable d’éviter ces postures avec des personnes non habituées à les pratiquer. J’ai même trouvé sur Youtube une vidéo du champion du monde de yoga. Hallucinant ! Comment peut-il y avoir des championnats de yoga ? La première chose qu’on vous apprend pendant les formations de professeur de yoga c’est la non-compétition. Alors les concours de yoga c’est juste impossible. Concours de contorsion je veux bien, mais ne parlez pas de yoga quand je vois ce gars se contorsionner dans tous les sens et récupérer sa médaille ensuite. C’est juste un gymnaste et rien d’autre.

Bref, le yoga c’est super mais il faut savoir être raisonnable. Savoir écouter son corps, laisser son égo au vestiaire pendant la durée du cours, et ne pas faire attention à sa voisine de tapis. Tant mieux pour elle si elle arrive à coincer sa cheville derrière sa nuque, mais ça ne fait pas d’elle une meilleure personne pour autant. Ne forcez pas, ne soyez pas pressés, petit à petit vous ferez des progrès et en douceur, c’est le plus important. Méditez, respirez, soyez attentifs, intéressez-vous à l’histoire du yoga, mangez mieux, prenez soin de vous ça vous donnera la force de prendre soin des autres, déroulez votre tapis dès que vous pouvez même si ce n’est que pour y rester 5 mn en tailleur, les mains jointes sur la poitrine… Vous faites quand même du yoga et c’est ça le plus important.

Et pour finir voici un lien très intéressant qui vous mènera vers un site plus que passionnant sur le yoga et vers un article qui ne fait que conclure ce que je viens de vous écrire.

Découvrez le site internet Yoganva en cliquant juste ici !

#yoga

0 vue
"Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester..."  

  Proverbe indien  

  • Facebook
  • Instagram