• Montsé

Mes deux cerveaux



Et ben moi j’ai deux cerveaux ! Et toc !

Et j’ai 2 bonnes nouvelles : la 1ère c’est qu’heureusement ça ne se voit pas sur les photos, et la 2ème c’est que vous aussi. Allez, vous m’êtes sympathiques, alors que je vous explique.

Je suis sûre que toutes et tous vous avez eu un jour mal au ventre avant les examens du baccalauréat, le jour du permis de conduire, ou en attendant les résultats d’un examen médical… et c’est bien normal. L’envie de vomir ou l’envie subite d’aller aux toilettes (et pas pour faire pipi ! désolée…) quelques minutes avant de sauter à l’élastique ou avant de passer au tribunal pour une histoire de divorce est tout à fait normale aussi. Vous allez tout savoir sur les mystères cachés dans nos boyaux.

Et bien NON, notre intestin ne nous sert pas qu’à digérer des nutriments et à aller aux toilettes. Il y a des neurones dedans ! Et oui comme dans les boyaux de la tête ! D’ailleurs vous avez vu que le cerveau ressemble à un tas de petits boyaux amalgamés ? Donc notre tube digestif, notre 2ème cerveau, que l’on appelle aussi le cerveau entérique, discute en permanence avec celui qu’on a bien au chaud dans la boite crânienne. Et qu’est-ce qu’ils peuvent se raconter ces deux-là ? Et bien sûrement des histoires de cerveaux et de neurones of course ! En tout cas on s’est rendu compte qu’un bon nombre de pathologies très éloignées du tube digestif étaient en fait directement liées à ce 2ème cerveau.

Figurez-vous qu’il y a 200 Millions de neurones tout au long de l’intestin !!! D’ailleurs on ne devrait plus parler de gastro-entérologie, mais de neuro-gastro-entérologie.

Tout d’abord ils ont pour premier rôle de faire fonctionner cet intestin bien sûr, c’est leur rôle moteur, mais pas seulement. Cet intestin peut envoyer des signaux directs vers le cerveau et joue ainsi un rôle dans de nombreuses maladies. Les neurones de l’intestin produisent des neurotransmetteurs qui sont des messagers qui gèrent un certain nombre de phénomènes dans le corps. Par exemple la sérotonine, qui est l’hormone de l’humeur, et qui gère aussi le sommeil, est produite par les neurones de l’intestin à 90% environ (entre 75 et 95 %). Et c’est cette hormone qu’on donne sous forme de comprimés aux personnes atteintes de dépression nerveuse la plupart du temps (les sérotoninergiques), parce que justement elle leur fait défaut.

On a fait des découvertes incroyables, comme par exemple chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, qui est une maladie neurologique. Chez ces personnes les neurones de l’intestin sont modifiés, et peut-être même que ces neurones intestinaux étaient déjà modifiés avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie.

Bon comme d’habitude, en occident on est carrément à la traîne de ce côté-là, alors que les médecines chinoise et indienne savent bien depuis toujours que tout est connecté, et qu’il n’y a pas de bonne santé possible si l’intestin n’est pas au top, propre comme un sou neuf. Et en inde on utilise des techniques de « nettoyage » de l’intestin (ça fait partie des Kriyas) qui font hurler nos médecins chez nous alors que c’est juste du bon sens. Vous faites bien ramoner votre cheminée régulièrement et désinfectez bien vos canalisations chez vous pour éviter les bouchons et les mauvaises odeurs, non ? Et bien pourquoi il ne faudrait pas faire la même chose avec nos intestins (Attention, il est très dangereux d’avaler du Destop au risque de se retrouver au cimetière, avec l’intestin tout propre peut-être mais au cimetière quand même !).

Pour protéger donc ce 2ème cerveau si important pour nous, il est donc indispensable, que dis-je indispensable, primordial, crucial, obligatoire et vital de bien s’alimenter. Et quand je dis bien je ne parle évidemment pas de quantité mais de qualité bien sûr. Privilégiez les aliments frais, peu ou mieux encore non transformés, des fruits et légumes sans limite, peu de viande (uniquement bio) et de poisson (sauvage par pitié), des féculents, des céréales complètes, des huiles végétales vierges, évitez les fritures, les choses trop cuites ou brûlées. C’est juste du bon sens comme toujours.

Je vous ai déjà parlé de la surface de contact qu’offrent les intestins une fois déployés (400 m² !!), donc vous imaginez bien que tout ce qui entre en contact avec cette surface doit être de grande qualité. L’intestin est une barrière, c’est ce qui permet à notre corps de ne pas s’empoisonner avec des substances toxiques présentes dans nos aliments. Cette barrière est censée ne laisser passer que les nutriments, minéraux et vitamines indispensables au bon fonctionnement du corps. Et cet intestin sort les poubelles tous les jours (vous voyez ce que je veux dire), enfin ça dépend des personnes. En tout cas le plus souvent possible.

Notre corps est en permanence soumis à une pollution magnétique, environnementale et alimentaire, qui conditionne tout notre écosystème intestinal. Et le corps médical est maintenant unanime et reconnaît que l’intestin est le grand capitaine du corps et que tout ce qu’on avale a une conséquence directe sur nos pathologies, et pathologies parfois bien éloignées du tube digestif. Donc tout se joue là !

Petit rappel de chiffres : nous avons 1012 cellules qui composent le corps et 1214 bactéries, virus et agents pathogènes qui constituent notre écosystème intestinal, ça fait 2 kilos tout ça ! Impressionnant non ?

Et si on a une mauvaise alimentation cet écosystème va être perturbé, générant une réaction inflammatoire, et les mauvaise bactéries vont traverser la paroi intestinale, qui n’est plus capable de jouer son rôle de barrière, et vont migrer vers la sphère O.R.L , la peau, les articulations etc… et je vous laisse imaginer ce que ça veut dire, et surtout ce que ça va entraîner.

Voilà, en conclusion, notre intestin est notre deuxième cerveau, c’est le cerveau de nos émotions, et de son bon état et bon fonctionnement dépend notre santé en général.

Donc chouchoutez-le, prenez en soin, gardez-le propre et plein de tonus. Il existe de nombreuses méthodes pour ça, de l’usage des probiotiques à l’hydrothérapie colonique, et je suis sûre que vous trouverez celle qui vous convient !

#cerveaux

"Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester..."  

  Proverbe indien  

  • Facebook
  • Instagram