• Montsé

Les "super" aliments !


Les incontournables de ma cuisine


Baies de Goji

Prolonge la durée de vie, réduit la tension artérielle, prévient la dégénérescence du système immunitaire, détoxifie l'organisme, équilibre le taux de glycémie, améliore la libido et la fonction sexuelle (du coup plus besoin de massacrer les rhinocéros pour leur piquer leur corne !), égaye l’esprit, soulage les maux de tête et les étourdissements…..Pfff… tout ça ?

Petite pause obligatoire et c’est reparti ! Améliore la qualité du sommeil et la vision, renforce le cœur, protège des maladies cardio-vasculaires, améliore les défenses immunitaires, lutte contre les maladies auto-immunes, protège notre précieux ADN, stoppe la croissance des tumeurs (ouhlala c'est prouvé ça ?), réduit les effets toxiques de la chimiothérapie et de la radiothérapie, reconstitue et régénère le sang, améliore le taux de lymphocytes (les globules blancs, ceux qui nous défendent), lutte contre l'inflammation des articulations et des muscles, améliore la digestion… On reprend son souffle et c’est re reparti ! Renforce le foie, traite les symptômes de la ménopause, évite la nausée, améliore la fertilité, fortifie les muscles et les os, renforce la santé des reins, améliore la mémoire, soulage la toux sèche chronique, allège l'anxiété et le stress…

Si avec tout ça vous n’êtes pas déjà partis en acheter au moins un kilo je n’y comprends rien.

Par contre par pitié achetez-les BIO, c’est OBLIGATOIRE car ces fruits viennent de Chine, du Tibet ou de l’Himalaya et on ne connait jamais très bien les pesticides utilisés là-bas. Surtout ne les achetez jamais sur Internet, leur provenance n’est pas fiable et leur label bio encore moins. Et vous pouvez même donner ces petites baies miraculeuses à Médor ou à Minette, à raison de 4 à 5 baies par jour par kilo de poids, mélangées à leur alimentation, ça ne peut leur faire que du bien !

Astuces gourmandes

  • Préparez-vous un petit muesli maison avec des flocons de céréales variées (toujours Bio et sans sucre ajouté), des graines que vous aurez fait toaster à la poêle quelques minutes (graines de courtes, noisettes, tournesol, sésame etc….), quelques graines de lin passées au moulin à café, et deux à trois poignées de baies de goji, et la même quantité de cramberries. Conservez au réfrigérateur et consommez avec un « lait » végétal, une compote ou un laitage. (Les graines de lin doivent être broyées pour pouvoir être assimilées par notre organisme mais conservées ensuite au frais pour ne pas qu’elles rancissent).

  • Confiture maison « améliorée » : Faites une confiture maison avec 1 kilo de fruits de votre choix et selon la saison, ajoutez 700 g de sucre blond spécial confiture (contenant déjà de la pectine) et une gousse de vanille fendue, faites bouillir 20 m après le 1er bouillon, rajoutez 2 ou 3 poignets de baies de goji et 1 sachet d’agar agar pour lui donner un peu plus de « tenue » et faites bouillir quelques minutes de plus (habituellement il faut la même quantité de sucre que de fruits, je préfère utiliser moins de sucre pour avoir un goût de fruit plus prononcé mais du coup la confiture a tendance à être plus liquide que la traditionnelle, d’où l’ajoût d’Agar-Agar qui doit bouillir au moins 1 minute pour jouer son rôle de gélifiant). Mettez en pots et dégustez !

Cramberries

Ces petites baies rouges très prisées de nos cousins Canadiens ont tout bon. En France on les appelle aussi Canneberge. C’est un excellent antioxydant, elles protègent nos cellules de l'attaque des radicaux libres, tout bon pour lutter contre les rides !

Elles aident du coup à ralentir le vieillissement d’une manière générale ou à prévenir certaines pathologies (maladies rhumatismales et cardio-vasculaires, diabète, cancers). Mais cette petite baie rouge à « un truc en plus »: elle protège les muqueuses (surtout celle de la vessie) en empêchant les bactéries pathogènes (qui nous rendent maladesquoi) d'y adhérer. Du coup moins de cystites (d’infection urinaires) ! D’après certaines études elles limiteraient l'apparition de la plaque dentaire, et donc les risques de parodontose (maladie des gencives). Elles renforcent la muqueuse gastrique en la rendant moins sujette aux ulcères d'origine bactérienne et autres lésions pouvant générer des cancers. Et enfin, comme déjà précisé plus haut (mais c’est bien d’insister là-dessus), elles assainissent le tractus urinaire et la vessie, prévenant ainsi les infections urinaires si pénibles, même celles qui résistent aux antibiotiques. Et bien vous l’aurez compris, la cramberry est notre copine et on doit toujours l’avoir à la maison, prête à égayer nos fromages blancs, nos compotes, nos mueslis (souvenez-vous… recette gourmande et saine juste au-dessus) et même nos salades !

Pruneaux

Et alors là curieusement je sais ce que vous pensez… Vous vous dites que vous savez très bien à quoi servent les pruneaux… à lutter contre la constipation. Pauvres pruneaux qui depuis la nuit des temps se trimbalent cette mauvaise réputation ! Alors qu’en fait c’est un véritable trésor à lui tout seul. Par où commencer ?

C’est un excellent en-cas pour les petites fringales :

Le pruneau a un goût sucré mais ses sucres naturels non raffinés sont bien mieux métabolisés par l'organisme que le sucre blanc par exemple. Résultat : seulement 20 calories l'unité ! Consommé avec modération (sinon vous risquez de ne plus pouvoir vous éloigner des toilettes), il ne fait donc pas prendre de poids, alors que sa richesse en fibres (7g de fibres pour 100g de pruneaux) en fait un super allié minceur. Les fibres accélèrent le sentiment de satiété et retardent la sensation de faim parce que non digestibles, elles restent plus longtemps dans l'estomac. Mais elles limitent surtout le stockage des calories en facilitant l'évacuation par les selles des graisses consommées aux repas.

Conclusion : Pensez aux pruneaux pour vos repas (si on aime le sucré-salé ou le far breton qui lui par contre fait carrément grossir !), mais pensez aussi à eux en cas de fringales. Par contre allez y doucement au début et voyez comment votre transit se comporte…certains sont très sensibles de ce côté-là et risqueraient de passer beaucoup de temps aux toilettes.

C’est un « anti-rides » naturel :

Intérêt principal mais méconnu de notre ami le pruneau : son exceptionnelle richesse en antioxydants Il est riche en vitamines antioxydantes qui luttent contre l'apparition des rides et ça c’est carrément cool (mais inutile de se tartiner la figure de purée de pruneaux, il suffit de les manger…) Ce serait le 9ème aliment le plus riche en antioxydants selon une étude américaine (2004), portant sur les capacités des fruits et légumes à absorber les radicaux libres qui sont à l'origine du vieillissement cutané. Si on les supporte bien, 2 ou 3 pruneaux par jour sont suffisants, sinon on en consomme moins et en cure de 3 mois avec une pause d’un mois entre deux cures, tous les matins au ptit dej par exemple ou on les emporte au bureau et on les déguste avec délectation à l’heure du goûter, en jouant avec le noyau dans sa bouche pendant des heures…

Vinaigre d’umebosis (appelé aussi assaisonnement d’Umebosis)

Kezaco ???

Et bien c’est une sorte de « vinaigre » qui n’en est pas un en fait parce que son acidité est bien inférieure à celle du vinaigre, obtenu grâce à la fermentation de prunes umebosis. Encore un fruit asiatique. L’acide citrique contenu dans l’assaisonnement umébosis a pour effet de détoxiner (pas vraiment sûre que ce verbe soit dans le dico, mais bon…) et d’améliorer l’absorption des minéraux tels que le calcium (super intéressant si les produits laitiers ne sont pas vos amis), par l’organisme. Il contient également des substances bénéfiques telles que la pectine et les polyphénols. Donc il a tout bon et on peut l’utiliser sans modération (enfin presque parce que c’est quand même franchement salé, donc ayez la main légère). C’est également un revitalisant, il va donc en plus vous filer la patate.

Astuce gourmande

Intégrez-le à vos vinaigrettes mélangé à un peu de vinaigre de cidre et de sauce tamari (mais encore une fois contrôlez vos gestes parce que tout ça est quand même bien salé !) ajoutez ensuite l’huile de votre choix (olive et/ou colza et/ou noix) et un peu de moutarde ou une purée d’oléagineux si vous préférez. Vous pouvez aussi l’utiliser pour des marinades ou sur les légumineuses, il remplacera alors le sel.

Miso

Encore un aliment miraculeux qui nous vient d’Asie, décidément nous leur devons beaucoup et nous devrions vraiment nous inspirer de leur façon de vivre parfois. Le Miso (prononcer MISSO il paraît mais moi j’ai toujours prononcé Mizzo et personne ne m’a engueulée jusqu’à présent donc je vais continuer comme ça !), je disais donc que le MISO est donc un aliment traditionnel en Chine et au Japon se présentant sous la forme d'une pâte au goût très prononcé et très salé; sa couleur varie du blanc crème au brun chocolat. Il est obtenu à partir de haricots de soja, de sel de mer et, selon la fabrication, d'orge et de riz. Le miso est un tonique digestif. Des bactéries friandes d'acide prolifèrent dans le Miso non pasteurisé. Elles stimulent la flore intestinale et améliorent la santé et l'endurance (bien utile si on a décidé de se mettre aux pruneaux… comprenne qui pourra !). Préférez-le non pasteurisé, car il fournit davantage de vitamines, de minéraux, d'enzymes et de nutriments fondamentaux.

Les enzymes qui contribuent à la fermentation du Miso lors de sa fabrication sont les mêmes que celles qui aident à la digestion d'un repas.

Il est aussi une excellente source de lactobacillus qui :

  • favorise la régénération d'une bonne flore intestinale

  • lutte contre les micro-organismes indésirables

  • et facilite l'absorption de substances nutritives

Les bactéries que l'on trouve dans l'intestin grêle sont également bénéfiques pour lutter contre:

  • la constipation (sinon vous avez toujours les pruneaux)

  • les infections à levure (candidoses)

  • et l'intolérance au lactose

De plus, le Miso stimule la sécrétion gastrique et évite la putréfaction causée par la digestion des protéines animales (oui je sais c'est dégueu dit comme ça...). Le Miso contient plus de 12% de protéines; la fermentation les scinde en 18 acides aminés, dont 8 essentiels, et en permet ainsi une bonne assimilation. La fermentation permet également l'apparition d'acides gras essentiels et rend digeste les glucides, responsables de flatulences après un excès de tofu (fromage de soja) ou de tonyu (lait de soja).

Et le truc en + NON négligeable :

Le miso a été longuement étudié par les médecins et chercheurs japonais au cours de ces dernières années. En 1972 les scientifiques japonais entreprirent des recherches permettant la découverte d'une substance présente dans le miso, appelée zybicolin, ayant la capacité d'attirer, absorber et éliminer de l'organisme les éléments radioactifs comme le strontium (du coup à Fukushima c’est miso matin, midi et soir pour tout le monde !). Le miso semble posséder de fortes propriétés protectrices contre les contaminants les plus puissants.

C’est y pas magnifique ça ?

Astuce gourmande

Vous pouvez l’utiliser ailleurs que dans la soupe Miso si vous n’en raffolez pas, vous pouvez tout simplement en ajouter une cuillère à café à n’importe quelle soupe de légumes, par contre il faut le rajouter en fin de cuisson, il ne doit surtout pas bouillir sinon il perd toutes ses qualités. En fin de cuisson, prélevez un peu de soupe ou de bouillon dans un bol, aoûtez votre cuillère de Miso, et remuez jusqu’à dilution complète, versez ensuite dans la soupe.

Graines de chia "la bombe à oméga 3"

Prononcez Kia, question d’élégance, sinon ça fait carrément penser à la conjugaison au passé simple d’un verbe qui n’a pas sa place ici… Cette minuscule graine au goût neutre nous vient d’Amérique Centrale et du Pérou. Et Chia veut dire force en Maya. Et ça veut tout dire... La graine de Chia, parce qu’elle riche en huile végétale et en Oméga 3, est donc très intéressante pour les végétariens qui ne consomment pas de poissons gras (de toute façon les poissons c'est pas si top que ça, ils sont truffés de métaux lourds). Pour la santé, c’est un bonus naturel (elle renforce le système immunitaire) car la graine de Chia est riche aussi en fibres solubles, ce qui est idéal pour contrôler sa glycémie et le cholestérol sanguin et aussi pour ressentir la sensation de satiété.

Cette petite graine a aussi un pouvoir anti-inflammatoire et aide à réguler la pression artérielle. Enfin, au même titre que la spiruline, cette graine renferme plus d’antioxydants que n’importe quelle autre graine, elle apporte un bienfait indéniable à l’organisme entier afin de lutter contre le vieillissement. Décidément, elle aussi, mais pourquoi on continue à vieillir avec tous ces aliments « anti-vieillissement » ?? No comprendo…

Les minéraux et le calcium contenus dans cette graine sont un excellent énergisant pour l’organisme.

20 g de graines de chia couvrent environ 18 % de l’apport quotidien recommandé en calcium. Si vous souffrez d’intolérance au lactose ou si vous n’êtes pas un grand buveur de lait ou carrément végétalien, ces petites graines sont vos amies pour la santé de vos os et peuvent prévenir l’ostéoporose.

La graine de Chia renferme aussi environ ¼ de protéines, ainsi que des vitamines B9, du calcium (mais ça je l’ai déjà dit) et du fer. La graine de chia se conserve à température ambiante, contrairement à la graine de lin qui doit être conservée au réfrigérateur. Elles ont en un petit « truc en plus » : si vous les mélangez à de l’eau ou un autre liquide tel que lait végétal par exemple, elles libèrent un gel et épaississent le liquide (on appelle ça un mucilage). Très utile pour préparer des petits déjeuners délicieux et des en-cas frais et légers. Vous pouvez par exemple les ajouter à vos smoothies pour un petit plus protéines et plus de texture.

Astuce gourmande

Pour un petit déjeuner différent et vraiment « healthy », la veille au soir dans un bol coupez en petits morceaux des fruits tels que mangue (les surgelées font très bien l’affaire et sont délicieuses), pêches, abricots, poires, kiwi, bref ce qui vous fait envie. Evitez la banane par contre qui risque de devenir toute moche après une nuit au frigo…

Ajoutez un verre de lait végétal au choix (riz, amandes, avoine…) et versez 2 cuillérées à soupe de graines de chia.

Remuez, filmez et mettez au frais toute la nuit. Le lendemain matin, remuez doucement le mélange et passez quelques graines au mortier ou au broyeur à graines telles que cajou, pistaches, noix du brésil (ultra riches en sélénium), saupoudrez votre préparation aux fruits et savourez l’onctuosité du gel de chia, la fraicheur des fruits et le croquant des graines. Humm…. Un vrai voyage sensoriel au saut du lit. Elle est pas belle la vie ?

Levure de bière en paillettes

Ce super aliment ne contient pas moins de 16 acides aminés, 14 minéraux et 17 vitamines. Elle lutte contre la chute des cheveux. Pour avoir ou retrouver de beaux cheveux et limiter leur chute, on a besoin de la vitamine B8 (ou vitamine H). Coup de chance, la levure de bière en contient ! On pense donc à en faire une cure pendant 2 mois. De manière générale, la levure de bière agit sur la santé et l'éclat des cheveux et des ongles. Indispensable donc si on veut pouvoir dire : "je fais c'que j'veux avec mes cheveux !". Très riche en vitamines du groupe B, en acides aminés ainsi qu’en calcium, cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium et soufre, la levure de bière a une action renforçatrice reconnue. Elle stimule le système immunitaire, améliore le tonus et permet de lutter contre la fatigue et le surmenage. Elle améliore la digestion et atténue les sensations de ballonnement, les diarrhées ou les colites. Son action ré équilibrante pour la flore intestinale et ses propriétés anti-ballonnement valent à la levure de bière d’être reconnue comme une alliée ventre plat.

Et voilà sa carte de visite :

  • 35%-40% de protéines, dont les 8 Acides Aminés essentiels

  • Calcium

  • Cuivre

  • Fer

  • Magnésium

  • Phosphore

  • Potassium

  • Soufre

  • Vitamines B (pour 100gr : B1 (5-10mg), B2 (3-6mg), B3 (30-60mg), B5 (10-20mg), B6 (5-10mg), B8 (50-100mcg))

Épatant non ?

Personnellement je préfère l’acheter au détail dans les magasins Bio (très forte en goût, avec une odeur presque de fromage) qu’en paquet cartonné en grande surface où elle n’a plus ni goût ni odeur. Mais on peut aussi la prendre en comprimés, une petite dizaine par jour et c'est bien aussi.(même mes chats adorent ça...si par malheur j'en fait tomber un comprimé par terre ils se jettent dessus!)

Astuce gourmande

Pour agrémenter mes légumes vapeurs je passe au moulin à café électrique une poignée de noix de cajou, je verse la poudre dans un petit bocal et je rajoute 3 ou 4 cuillerées à soupe de levure de bière. Ce mélange se conserve au réfrigérateur. Ensuite sur les légumes chauds, un filet d’huile d’olive, sel rose bien sûr (voir plus bas) et poivre du moulin et mon petit mélange spécial….Délicieux. C’est une sorte de parmesan végétal.

Le sésame

En voici une petite graine facile à trouver partout et à un prix plus qu'abordable. On peut la déguster entière, crue, torréfiée, broyée ou en pâte (Tahin) ou sous forme d'huile. Son super pouvoir : sa très haute teneur en calcium. Donc pour ceux qui ne consomment que très peu de produits laitiers c'est tout bénef ! Parce qu'encore une fois NON les produits laitiers ne sont pas nos amis pour la vie, et certainement pas une source de calcium fiable pour les êtres humains (mais pour les veaux par contre c'est génial...ils passent de 45 kilos à la naissance à 180 kilos à 6 mois ! Qui dit mieux?). Le sésame est également très riche en magnésium et donc adieu le stress, et il est très riche en vitamines du groupe B indispensables au bon fonctionnement du système nerveux, il contient aussi du fer, du zinc et du cuivre, bref c'est une petite graine à glisser partout, dans les muesli, les salades, le cookies, le pain etc...

Astuce santé soufflée par mon professeur d'Ayurveda du Canada

Le matin à jeun, après avoir soigneusement raclé sa langue, on se met une bonne cuillerée à café (ou à soupe, pour les plus téméraires), de graines de sésame dans la bouche et on mastique, on mastique et on mastique. Cette petite gymnastique masse les gencives, fortifie les dents, et purifie la douche. Donc encore une fois, choisissez les bio, non torréfiée et sésame complet s'il vous plaît (disponible en vrac dans les magasins bio).

Sel rose de l’Himalaya

L’indispensable de ma cuisine. MON sel depuis des années… Il y en a des choses à dire sur lui…

Ce sel si beau est un fossile, vestige d’une mer préhistorique qui s'est totalement évaporée il y a plus de 200 millions d’années, au Pakistan. Enseveli pendant des milliers d’années, ce sel gemme s'est oxydé au contact du fer présent sous la terre, lui donnant cette magnifique couleur rose si particulière. Ce sont les mouvements tectoniques ayant donné naissance aux massifs de l’Himalaya qui ont fait remonter le sel. On l'extrait aujourd'hui de la mine de Khewra, à environ 500 mètres de profondeur, sous forme de grands blocs qui sont ensuite concassés à l'usine.

Il est ensuite récolté et emballé sur place, dans les hauteurs de l’Himalaya. Il est non iodé et ne comporte aucun additif. Il n'est ni traité, ni raffiné, ni exposé à la pollution environnementale. Il est pur… Sniff… c’est trop beau.

Ce sel s'utilise en cuisine, comme n’importe quel sel de table.

Le sel de table ordinaire est récolté dans une mer polluée, puis blanchi et raffiné. Ce sel raffiné est composé presque uniquement de chlorure de sodium. On y ajoute également des agents antiagglomérants, le fameux ferrocyanure (au secours !) de potassium qui une fois chauffé se décompose en cyanure (re au secours!) d'hydrogène très toxique, des conservateurs (comme le sucre) et des métaux lourds comme le mercure. C'est donc un sel appauvri et sans intérêt pour la santé de l'organisme. En gros c’est caca !

Au contraire, ce chlorure de sodium peut devenir nuisible car nos reins sont incapables d'en éliminer plus de 6 à 7 g par jour, autrement dit le surplus de sodium peut à la longue former des calculs rénaux. Il est aussi responsable de problèmes comme la rétention d'eau (la celluliiiiite!), les œdèmes ou l'hypertension. Bon ben c’est définitivement caca ! Contrairement au sel de table, le sel de l'Himalaya constitue une alternative plus saine que le sel ordinaire. D'une part car, grâce à son goût très salé, on en mange moins pour obtenir le même goût salé, et d'autre part, car il a conservé tous les minéraux de la mer dont il est issu : plus de 80 minéraux et oligo-éléments, résultat de sa longue oxydation. Il comprend 90 % de chlorure de sodium minimum, ainsi que du calcium (toujours l’ami de notre squelette), du magnésium, du potassium, du fer, du zinc, du phosphore, du cuivre, du manganèse et du chrome. Ces précieux minéraux sont présents sous une forme facilement assimilable par l’organisme (sa forme dite "colloïdale ionisée").

En particulier, on note que le fer contribue à la formation de l'hémoglobine et la régénération du sang, que le calcium fortifie les os, que le magnésium renforce le système nerveux, et que le potassium favorise l'élimination de l'eau stockée par le corps (exit la cellulite !...enfin il paraît). De plus, le sel de l'Himalaya rétablit l’équilibre acido-basique de l'organisme (le PH sanguin) et peut soulager les problèmes de reflux gastrique chroniques.

Enfin, il a un effet détoxifiant puissant : il facilite l'élimination des métaux lourds (comme le miso), des toxines et des dépôts calcaires responsables des calculs rénaux et biliaires ainsi que l'arthrite ou l'arthrose. En brisant et éliminant tous ces dépôts parsemés dans l'organisme, il active ainsi le transit intestinal pour l'expulsion des déchets (vous allez me dire qu'avec les pruneaux en plus ça risque de devenir dangereux!).

Utilisations

  • En cuisine, sous forme de gros sel à passer au moulin ou sous forme de sel fin

  • En cure minérale : on boit tous les jours pendant 3 semaines une petite quantité de sel dissout dans un verre d'eau tiède pour faire le plein de minéraux,

  • En bain, il élimine l’acidité et aide l’organisme à se décharger des toxines. Ce bain est très relaxant.

  • En gommage, il débarrasse le corps des peaux mortes et impuretés (ajouter 1 grosse cuillerée à soupe de sel fin à votre gel douche, faîtes le mélange dans un petit bol), et adieu les vilaines cellules mortes !

  • En solution saline pour Jala Neti : on dilue une pincée de sel dans de l'eau que l'on utilise pour le nettoyage des fosses nasales . Pour ceux qui ne connaissent pas c’est un rituel de nettoyage ayurvédique (médecine indienne) qui consiste à nettoyer les fosses nasales en faisant passer l’eau d’une narine à l’autre par un moyen que je n’ai visiblement toujours pas saisi, vu que chaque fois que j’utilise mon jala neti, il faut presque appeler le SAMU étant donné que je me noie littéralement, mais ça c’est un autre sujet.

  • En inhalation saline : on dissout une poignée de sel dans un bol d’eau bouillante et on inhale la vapeur pendant une bonne dizaine de minutes.

Le sel de l’Himalaya est conseillé lorsqu'on souhaite réduire sa consommation de sodium.

Il est également conseillé pour les régimes drainants et les cures détox à cause de ses propriétés purifiantes et dépuratives. C'est le seul sel qui ne favorise pas la rétention d'eau. En effet, il aide à détoxiner l'organisme, éliminer les dépôts calcaires et les calculs rénaux ou biliaires, ainsi que les métaux lourds mais ça je l'ai déjà dit.

Riche en minéraux et oligo-éléments, il est utile en cas de carences et notamment d'anémie.

Il rééquilibre le taux d'acidité de l'organisme et réduit les reflux gastriques.

Enfin, il soulage également l'arthrose, l'arthrite et les rhumatismes déformants.

Alors toujours pas conquis ?? Et en plus il est juste magnifique à regarder, je ne m’en lasse pas.

(Merci au site www.bonsel.com pour toutes ces précieuses informations !)

L’ortie

Cette pauvre ortie que l’on considère comme une indésirable tout ça parce qu’elle pique… Invasive, squatteuse des jardins et en plus urticante, elle semble avoir décroché l’oscar de la plus mauvaise herbe. C’est trop injuste comme dirait Calimero (les moins de 35 ans ne peuvent pas savoir de qui je parle…). Et pourtant … L’ortie est un trésor de bienfaits, elle est constituée :

Des principes actifs majeurs

De nombreux minéraux dont : calcium (alors qu’on nous bassine avec 3 produits laitiers par jour….no comment), chlore, magnésium, manganèse, potassium, soufre, zinc , silicium et fer en importante quantité. Des vitamines notamment B2, B5, B9,K, C et provitamine A.

Des oligo-éléments : manganèse, silice, potassium, soufre, et de la chlorophylle en grande quantité.

De nombreuses études cliniques ont démontré que la prise d'ortie permettait de réduire de 75% la prise de médicaments anti-inflammatoires et les tests pharmacologiques ont donné la preuve de son efficacité et ce dans bien des domaines. L’ortie est un tonique général de l’organisme et elle est diurétique, elle sera très utile dans tous les cas de : Goutte, calculs urinaires, énurésie (incontinence) et son contraire la rétention d'urine.

Elle stimule la fonction rénale. Elle stimule et renforce la prostate. Les stérols qu'elle contient agissent contre l'hypertrophie de la prostate. Dépurative elle aide à combattre les cas de dermatoses, urticaire (sacrément étonnant pour une plante urticariante), acné et boutons de fièvre. Sa grande richesse en vitamines, minéraux et oligo-éléments, lui permet d’être très efficace pour ce qui concerne les cas de : déminéralisation, ostéoporose, fatigue chronique, convalescence, anémie, fragilité des ongles, chutes des cheveux. Détoxifiante elle débarrasse l'organisme des toxines et déchets et combat la cellulite (bon, faut pas rêver non plus, pas la peine de vous jeter toute nue dans un champ d’orties pour mettre KO votre cellulite, vous risquez de vous retrouver boursouflée de la tête aux pieds et rouge comme une baie de goji !). Elle calme les douleurs rhumatismales, d’arthrose, d’arthrite, de névralgie sciatique, et douleurs inflammatoires.

(Merci à HOME NATURO pour ces précieuses informations !)

Bref vous l’avez compris, plus jamais vous ne regarderez les orties comme avant. Si vous souhaitez les cueillir vous-même, je vous conseille de le faire très loin des routes et encore plus des autoroutes. Elles risquent d’être très polluées.Mettez des gants, sauf si vous êtes masochiste. Ne ceuillez que les jeunes pousses pleines de principes actifs, pas celles qui sont en fleurs car toute l'énergie de la plante a été donnée pour la floraison. Il vous suffira ensuite de les faire sécher à plat sur du papier journal, ou en bouquets pendus la tête en bas dans une pièce sèche et chaude. Sinon vous pouvez les acheter déjà séchées chez n’importe quel herboriste, et certains magasins bio en proposent aussi au détail ou en petit pot moulue très très fin, comme le curry ou la cannelle. Vous pouvez alors saupoudrer vos salades ou vos légumes. Vous pouvez aussi faire une tisane avec des feuilles fraiches, très bien lavées au préalable.

Personnellement je me prépare une recette de « thé maison », j’en fais pour plusieurs mois d’avance, à base de thé vert aux écorces de citron vert (le Japan Lime), de maté, de citronnelle et d’orties ! C’est la recette de base du KUSMI THE DETOX en version améliorée grâce à l’ortie et ses merveilleuses vertus. L’ortie n’est pas très forte en goût et on ne la sent donc quasiment pas !

Allez hop tous au jardin !

#superaliments

21 vues
"Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester..."  

  Proverbe indien  

  • Facebook
  • Instagram