• Montsé

Les graines germées


Les graines germées sont des graines que l'on a fait germer… (Lapalisse n’aurait pas dit mieux). C’est dingue ce que vous apprenez comme trucs avec moi !

Plus sérieusement. Une graine maintenue au sec est en dormance, ce qui lui permet de rester des années au fond d’un vieux grenier à attendre son heure. Et oui, une lentille planquée dans le grenier de louis XIV ou Vercingétorix pourrait tout à fait être remise en terre et se remettre à germer comme par miracle. Dommage qu’elle ne puisse pas parler celle-là… elle en aurait des trucs à nous raconter.

Lors de la germination, le métabolisme de la graine se réveille au contact de l'eau, de la chaleur, de l'air et la plante commence sa croissance. Le miracle de la vie. Sniff….

L’incroyable énergie qu’une graine mise à germer contient va permettre l'apparition d’un germe et en quelques jours, cette vitalité transformera la graine germée en une toute petite plante. Elle concentre certaines qualités, gustatives et énergétiques, de la plante en devenir. Ce sont des bombes nutritionnelles. « Germ Bomb » en fait.

Les graines germées ont des propriétés nutritionnelles bien supérieures aux graines sèches : les taux de vitamines et enzymes peuvent être fortement augmentés lors du processus de germination. Dans un germe de blé, on trouve même certaines molécules, telles que la vitamine C, que l'on ne trouve pas dans le grain de blé.

La germination a pour effet de transformer et d'augmenter les éléments actifs contenus dans les graines. Voici par exemple les transformations des vitamines après 5 jours de germination du blé:

  • La vitamine C augmente de 600 %

  • La vitamine A augmente de 300 %

  • La vitamine B1 augmente jusqu'à 20 %

  • La vitamine B2 augmente de 300 %

  • La vitamine B3 ou PP augmente de 10 à 25 %

  • La vitamine B5 augmente de 40 à 50 %

  • La vitamine B6 augmente de 200 %

Le germe de blé contient aussi des vitamines E, D, B8 et B9, des minéraux (phosphore, calcium, potassium, sodium, chlore, soufre, magnésium, cuivre, manganèse, fer, cobalt, bore, molybdène), des fibres, des protéines...

Et là, vous êtes sciés.

Faire germer des graines est à la portée de tout le monde, c’est super fastoche, un vieux bocal en verre, de l’eau, inutile d’investir dans des germoirs hors de prix, et en 3 jours vous avez votre petite plantation maison. Souvenez-vous à l’école, on mettait du coton mouillé au fond d’une boîte et on y mettait des lentilles à germer, et on faisait des bouches en rond comme des poissons quand on voyait un truc vert sortir de là.


Les graines germées se consomment en petite quantité car elles sont riches en tous les éléments vitaux et en celluloses tendres, très précieuses pour la flore intestinale, c’est donc un aliment de complément, on ne se fait pas une salade rien qu’avec des graines germées, sinon c’est la cata pour les intestins, je vous déconseille d’essayer.

Sinon il y a aussi les oléagineux qu’on peut faire « germer », je mets ce mot entre guillemets parce qu’en fait on ne voit pas le germe, mais on relance le processus de germination avec une nuit de trempage, donc ce sont aussi des graines germées.

Mais pourquoi diable faire tremper des noix ou des graines ?

Lorsqu’on achète des graines ou des noix crues (pas les salées ou les rôties, exit nos amis Ben et Nuts), elles sont encore vivantes mais un peu endormies. Les noix et les graines sont séchées pour éviter l’apparition de moisissures lors du transport et de la mise en marché. Et de cette façon, elles se conservent également plus longtemps.

Les oléagineux (amandes, noix, graines de tournesol et de sésame etc…) contiennent un inhibiteur d’enzyme qui empêche leur bonne digestion. Lorsqu’on les fait tremper, le processus de germination commence et ce problème disparait dès ce phénomène enclenché. Il augmente aussi la quantité de vitamines (C, B et les carotènes, entre autres) présentes dans le fruit et le pouvoir d’assimilation des minéraux (magnésium, potassium, calcium, fer, zinc, etc.). Alors ? Qu’est-ce qu’on dit ? Ben on dit que c’est juste fabuleux.

Nous naissons tous et toutes avec un capital d’enzymes. Plus nous vieillissons, plus la quantité d’enzymes diminue dans notre corps (c’est décidément un truc pas cool de vieillir), ce qui diminue notre pouvoir digestif (et allez, encore un truc génial !). L’idéal est de pallier à ce problème en procurant régulièrement à notre corps des enzymes toutes neuves qui viendront faire le travail de digestion en harmonie avec toutes les autres composantes entrant en jeu dans le processus digestif. En faisant tremper les noix pour les consommer crues on entretient son capital enzymatique ! De là à dire qu’on ralenti le vieillissement, il n’y a qu’un pas, que je ne franchirai pas. C’était le conseil forme et beauté de la journée.

Mais attention, tout n’est pas tout beau et tout rose au pays magique des graines germées. Que nenni ! Ces petites bombes nutritionnelles peuvent se transformer en bombes tout court et vous péter à la figure.

La germination ayant lieu dans un milieu chaud et humide, cela est propice à un développement bactérien rapide. Les graines, riches en acides aminés, en sucres et en minéraux, constituent un milieu favorable pour les micro-organismes qui ne nous veulent pas toujours que du bien.

Les nombreuses manipulations dont elles font l'objet tout au long du processus de germination accroissent, surtout à la maison, le risque de contamination par des bactéries pathogènes (trempage, rinçage...).

Le processus de germination est long (plusieurs jours), ce qui laisse largement le temps aux bactéries de se multiplier.

Elles sont consommées crues : contrairement aux aliments cuits avant consommation, elles ne sont donc pas pasteurisées par la chaleur.

Bref, pour toutes ces raisons, il suffit qu'une graine sèche soit porteuse de quelques germes sur sa surface pour qu’au terme de la germination, le nombre des agents pathogènes (qui peut être multiplié par 100.000) soit largement suffisant pour vous clouer sur la cuvette des toilettes pendant un bon moment, voire pire, vous conduire tout droit aux urgences dans un état proche du pitoyable, votre amour propre piétiné à jamais. Pour autant, il serait dommage de renoncer à ce trésor nutritionnel : quelques précautions simples vous permettent de réduire le risque d'être malade après avoir consommé des germes contaminés.

  • Achetez seulement les graines germées dont l'état de fraîcheur est visiblement optimal ;

  • Respectez les dates de péremption indiquées sur l'emballage ;

  • Réfrigérez les graines germées aussitôt après l'achat ;

  • Rincez les germes avant de les consommer ;

  • Et surtout n’en abusez pas, le mieux est l’ennemi du bien.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à essayer chez vous, si c’est une première pour vous, commencez par le plus simple, les graines d’Alfalfa (Luzerne). Leur goût est assez neutre et plait en général au plus grand nombre. Méfiez- vous car certaines graines germées ont un goût très prononcé, voire très piquant, les graines de radis ou de poireau par exemple. Vous pouvez aussi essayer avec du sésame, mais vérifiez bien qu’il n’est pas déjà grillé. Pour toutes les graines à germer le mode d’emploi est simple, on en met une petite quantité au fond d’un verre d’eau, on laisse tremper une nuit. Le lendemain on les rince bien et on les met soit étalées sur du coton humide (rappelez-vous à l’école primaire…), soit dans un bocal qui sera fermé par un couvercle ajouré (comme sur la photo) permettant l’écoulement de l’eau, parce que tous les jours il faut les rincer ou les humidifier. On met les bocaux la tête en bas sur un petit support et au bout de quelques jours on peut passer çà table ! A vos graines, prêts, germez !

#grainesgermées #vitamines

"Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester..."  

  Proverbe indien  

  • Facebook
  • Instagram