• Montsé

Le yoga pour tous les goûts


Original, novateur, ou complètement loufoque ? A vous de voir…

En matière de yoga, on est bien d’accord, depuis quelques années on en découvre un nouveau par mois, du coup on ne sait plus qui fait quoi, qu’est-ce que c’est exactement, et on est juste paumé. Je pourrais vous en faire une longue liste non exhaustive bien sûr : Hatha, Vinyasa, Ashtanga, Iyengar, Bikram, Jivamukti, Sivananda, Kundalini, Accro, Aéro, Partner, Barre, Forrest, Kripalu, Nidra, Yin, Anusara, de l’énergie, dance yoga… mais je m’arrête là parce que je sais que j’en oublie.

Il y a bien sûr des incontournables que tout le monde connaît. Le Hatha Yoga, par exemple, est bien souvent le plus connu des yogas car le plus fréquemment enseigné. L'engouement pour le yoga nous a fait découvrir le Vinyasa (celui que j'enseigne), ce yoga fait de postures enchaînées, presque chorégraphiées, yoga plutôt réservé d’après son créateur aux personnes plutôt sportives et en bonne santé.Qui n’a pas entendu parler du Bikram Yoga, ce yoga fait de 26 postures enchaînées et répétées dans une pièce chauffée à 40°. Je me suis toujours demandée comment Bikram CHOUDHURY avait trouvé son concept. Si ça se trouve un jour il a donné un cours de yoga dans sa salle habituelle en Inde, en pleine période de mousson, et sa clim est tombée en panne… et là l’illumination lui est venue ! Mais oui c’est ça le truc, faire transpirer les gens à mort pour leur faire gagner de la souplesse ! Lui en tout cas ce n’est pas de la souplesse que ça lui a fait gagner, mais beaucoup de dollars. Quand on sait que la formation Bikram (2 mois) coûte 10000 $, on ne se fait pas de souci pour lui. J’ai même vu à la une d’un journal qu’il était accusé de viol par une de ses élèves… c’est moche. En même temps donner des cours de yoga à des gens en slip, dégoulinant de sueur… ça peut perturber un homme fragile et lui donner des idées pas franchement avouables ! Comme quoi le yoga n’empêche pas tout.


Certains yogas portent le nom de leur créateur : l’Iyengar, crée par B.K.S Iyengar (1918-2014), beau-frère de Sri Tirumalai Krishnamacharya, qui avait 30 ans de plus que lui, et qui a fait découvrir le yoga au monde en parcourant l’Inde pour faire des démonstrations avec ses enfants dans les palais des maharadjas. Yoga très précis, basé sur l’alignement parfois au millimètre prés. Utilise des sangles, des briques, des bâtons, bref pas confort du tout et encore moins relaxant mais tellement bon pour la santé qu'il est même considéré comme une thérapeutique en Inde.

Mais je ne vais pas tous vous les détailler, ce n’est pas mon but. Je voudrais juste vous parler de ce que moi j’ai essayé, et que j’ai trouvé parfois bien loin du yoga et en tout cas de son esprit spirituel et relaxant. J’ai testé un jour le Partner Yoga, avec un professeur que j’adore, Lilian Durey, d’Annecy. C’était pendant un festival et il proposait ce cours. J’ai d’abord cru que c’était une sorte d’accro yoga, un yoga fait de postures parfois acrobatiques et que l’on fait souvent à deux. Mais pas du tout. Le Partner yoga c’est un yoga que l’on fait avec un partenaire (comme son nom l’indique en fait), en principe du même sexe et à peu près de la même taille. Je me suis donc retrouvée main dans la main avec une charmante Ecossaise, professeur de yoga de Lyon, et la séance a commencé. Toutes les postures se font à deux, main dans la main donc, la plupart du temps, yeux dans les yeux, si possible. C’est juste très déstabilisant. Lilian nous a annoncé d’office au début du cours qu’à la fin de la pratique nous serions sûrement amoureux de notre partenaire. Euh… non merci ! Bref, évitez ce type de cours si vous ne supportez pas les contacts, des mains, des pieds et même des fesses d’un ou d’une inconnue.

J’ai essayé au Costa Rica, deux cours de « yoga » (je préfère mettre des guillemets parce que c’était tout sauf du yoga), l’Aéro Yoga et le Yoga barre. Pour l’Aéro Yoga j’étais seule avec la prof, un cours particulier en fait. Je me suis retrouvée suspendue à un mètre du sol grâce à des sangles en tissu, à faire des acrobaties qu’elle tenait absolument à nommer par des noms de postures de yoga, un soit disant guerrier, suspendu à moitié dans le vide, et d’autres choses toutes aussi éloignées des postures de yoga. Plusieurs fois pendant le cours, je me voyais dans la glace, saucissonnée dans mes sangles, la tête en bas, et je me disais que j’aller me retrouver la tête première sur le parquet. Et bien même pas ! C’était assez marrant en fait, ça m’a rappelé un peu mes singeries de gamine, le cochon pendu, tout ça... Le cours s’est terminé au sol par une posture en tailleur et un OM. Je crois que c’est la seule chose qui m’a fait penser au yoga. Ceci dit si on considère ça uniquement comme un exercice physique, c’est très intéressant pour se muscler, tester son équilibre et vaincre sa peur de la chute. C’est assez physique et on a quelques bonnes courbatures le lendemain. Si vous voulez tester ça dans la région, allez voir Karine qui propose d’excellents cours de BODYFLY au STUDIO K à Eybens.

Le lendemain j’ai essayé un autre cours, le Yoga Barre. Alors là c’était encore pire. J’ai bien trouvé la barre, mais je n’ai pas du tout trouvé le yoga. Je le cherche encore d’ailleurs. La prof est américaine, elle s’appelle Kiki, Yeahh ! Et là on est tout de suite dans le bain, musique à fond, prof qui compte 1…2…3…en criant « One more, one more », et moi qui me dit « mais c’est quoi ce truc ? ». En fait le concept (parce qu’il y a forcément un concept !) c’est de proposer un cours qui soit un mélange de yoga (???), de pilates et d'exercices de barre (comme pendant un cours de danse). Mais en fin de compte ce n’est rien d’autre qu’un cours de fitness. Ben si… un cours pendant lequel on fait des pompes et des abdos sur fond de musique de nightclub ça s’appelle du fitness, pas du yoga. Mais côté fitness j’en ai eu pour mon compte, j’ai beaucoup transpiré, j’ai bien souffert, je me suis fait bien chauffer les quadriceps, par contre côté yoga je cherche encore. Ah si, je crois qu’à la fin elle nous a fait allonger sur le sol pour qu’on se détende (ou plutôt pour qu’on retrouve figure humaine…) et elle a dû dire que c’était Savasana. Mais je n’en suis même plus sûre…j’étais tellement défaite… bref le Yoga Barre c’est tout sauf du yoga !

J’ai testé aussi l’Accro Yoga, et ça c’est super cool. C’était pendant un festival aussi, un autre festival… (j’adooooore les festivals de yoga !) et le cours était donné par Julien Levy, super prof de Thonon les Bains. En fait je crois que je n’avais pas bien lu le planning, et je suis rentrée un peu par hasard. Quand, une fois sur le tapis, j’ai su de quoi il s’agissait, que Julien a expliqué ce qu’on allait faire, j’ai voulu m’enfuir… discrètement, en roulant en boule de mon tapis jusqu’à la porte de sortie sans que personne ne me voit… Mais ça n’a pas fonctionné, Julien m’a retenue, en me disant que tout se passerait bien. Et ma foi c’est vrai que tout s’est bien passé, on tente des trucs à 2, des postures d’équilibre sur les mains, des superpositions de planches à 2 voire 3, ça donne vraiment confiance en soit, ça oblige à faire confiance à l’autre, j’ai adoré. Bon, il peut y avoir des chutes si on a un partenaire pas très habitué ou très très raide (il se reconnaîtra), mais ça s’anticipe et c’est sans gravité. A tester donc si vous avez cette occasion, vous ne serez pas déçus !

Le suivant s’appelle le Yoga Dance. Et devinez où je l’ai testé ?... Ouiiiiii ! Pendant un festival, vous êtes trop forts !! Ce cours était donné par une pro de la danse, une chorégraphe de renom, Nathalie Peynichou, donc le top à ce niveau. Par contre si vous êtes nulle en danse, que vous n’avez aucune coordination et pas non plus le sens du rythme, allez plutôt faire le cours d’à côté sinon vous allez trouver le temps long, très long. Personnellement j’ai beaucoup aimé, pas sûre que le rendu soit à la hauteur de ce que Nathalie attendait, parce que c’était quand même assez technique et pas toujours très facile, mais en fait elle adapte des mouvement de yoga comme les guerriers à des pas de danse, c’est très recherché, très travaillé et très physique.

Plus récemment, à Cannes où j’étais en week-end, j’ai participé à un cours de Power Yoga. Le cours avait lieu dans la boutique Lululemon, fermée au public pendant la durée du cours of course. Le prof s’appelait Henrick. Des bras gros comme mes cuisses… J’ai tout de suite compris qu’on allait en baver.

Et bien gagné ! J’ai bien mouillé le maillot et j’ai du placer mon corps dans des postures complètement improbables, inconnues pour moi, en équilibre sur un bras, une jambe en l’air, croisée devant l’autre, un vrai sac de nœud et parfois juste impossible tellement c’était exigeant musculairement. Mais le prof était hyper pro, trop sympa et sa playlist de music était au top. Donc j’ai passé une heure extra.

Et enfin le dernier, testé il y a quelques jours, du tout frais je vous dis. J’étais en weekend à Aix en Provence, et comme à chaque fois que je pars en weekend j’essaie toujours de trouver un cours de yoga à essayer. J’ai jeté mon dévolu sur le hot yoga (rien de sexuel, arrêtez de réver !), c’est le niveau en dessous du Bikram. La pièce n’est chauffée qu’à 28-30° donc on n’est pas en slip, cellulite au vent. Et devinez quoi ? J’ai réussi à convaincre l’amoureux de venir avec moi… Grand moment historique donc. Le studio est au rez-de-chaussée d’une charmante maison, la déco est tout en pourpre et en orange, et visiblement nous ne sommes que 2. La prof s’appelle Julia. Vu que nous sommes en nombre réduit, la prof nous demande ce que nous avons envie de faire. Vu la chaleur qu’il fait dans la pièce, moi j’ai surtout envie d’ouvrir la fenêtre mais j’oublie tout de suite cette idée. Je dis juste que je ne suis pas fan des flexions arrière, j’aurais mieux fait de la boucler, elle me dit que ce n’est pas grave, on va faire des postures d’équilibre et des inversions, donc posture sur la tête et poirier sur les mains. Non mais des fois, je me mettrais des gifles. Je vois mon homme se décomposer. Finalement à la dernière minute, une autre fille arrive. Chouette ça va faire diversion. Le cours commence et très vite j’ai chaud, très chaud. Je dois m’essuyer le front parce que la sueur me coule sur le nez et les yeux, et je n’ai même pas pris de serviette. A la guerre comme à la guerre, je m’essuie avec les mains et j’essuie tout ça sur mon T-shirt, la grande classe quoi ! Bref pendant une heure c’est salutations au soleil, guerriers, fentes et tout le toutim… mon homme (qui accessoirement vient de faire 160 km de vélo) dégouline de la tête aux pieds, et son chien tête en bas est à l’agonie. Histoire de bien terminer la séance on termine par quelques postures sur la tête, sur les mains et tout le monde (ou presque) est content. Et bien malgré cette chaleur que je pensais ne pas supporter, j’ai beaucoup aimé. Je crois que je suis prête pour tenter le bikram (mais plutôt faire un malaise et sortir sur une civière que me mettre en sous-vêtements pour faire du yoga…).

Voilà, comme vous le voyez je suis de nature curieuse et j’adore tester de nouvelles choses. Mais ma curiosité à des limites tout de même. Courageuse mais pas folle quand même la guêpe. Au gré de mes lectures j’ai découvert qu’il existait un yoga aquatique. Apparemment il est encore confidentiel en France. Est-ce qu’il faut un diplôme de maitre-nageur en plus de celui de prof de yoga pour donner des cours ? Il paraît qu’on fait le cobra pendant ces cours ??? Euh pour Sirsasana (posture sur la tête) il vaut mieux oublier.

Mais le truc le plus dingue que j’ai lu (pour être honnête je suis même allée vérifier sur Youtube… j’ai honte) c’est qu’il existe des cours de yoga tout nu !! Alors ça s’appelle Yoga Naturiste ou naked-yoga pour les english… J’hallucine !! Mais c’est quoi l’intérêt de ce truc ? J’ai tout à coup la vision d’horreur de la posture du chien tête en bas en tenue d’Eve, cellulite en liberté, et pourquoi pas pour certaines seins sous le menton si on a un bonnet généreux.

Je ne parle pas des hommes… Brrrrr… horrible !

Bref, je cours les festivals à la découverte de nouveautés et de nouveaux concepts, et je suis toujours surprise de voir que l’imagination dans ce domaine est sans limite, c’est plutôt chouette. Après je fais mon petit tri, je garde ou je jette ! Je vous encourage à faire la même chose. Soyez curieux !

#yoga

96 vues
"Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester..."  

  Proverbe indien  

  • Facebook
  • Instagram