• Montsé

Ayurveda... C'est quoi ?


Vous en avez sûrement entendu parler, mais ne savez peut-être pas de quoi il s’agit exactement. Je vais essayer, sans prétention aucune, de vous donner quelques notions d’Ayurveda, juste pour que vous ayez une idée de ce dont il s’agit.

En sanskrit VEDA signifie science, et AYUR signifie vie ou longévité. Il s’agit donc de la science de la vie. L’Ayurveda est la science védique de guérison du corps, des émotions et de l’esprit. C’est la plus ancienne science médicale encore pratiquée. Elle date de plusieurs milliers d’années.

L’Ayurveda est étroitement liée, dans son application, au yoga, branche pratique des sciences védiques qui, loin de se limiter aux postures (asanas), s’intéresse aux outils permettant de développer la conscience et de réaliser le soi. Et là vous vous dites que ça a l’air super sérieux tout ça…et donc pas sûre que vous ayez envie d’aller jusqu’au bout de l’article.

Allez, accrochez-vous, ça vaut la peine !

L’Ayurveda est un système de guérison, une philosophie et un mode de vie, basé sur une compréhension approfondie des lois régissant les trois dimensions du mode vivant : le physique (corps), le mental (esprit) et le spirituel (âme).

Je sens (encore une fois) que vous vous dîtes que c’est sûrement très compliqué tout ça. Je ne vais pas vous mentir, c’est vrai que c’est quand même un peu compliqué. Mais je veux juste vous expliquer le plus simplement possible en quoi ça consiste.


L’Ayurveda ne rejette pas la médecine moderne évidemment, elle l’utilise même à un certain niveau, mais elle possède une approche tout à fait différente de la constitution et du fonctionnement de l’être vivant. Elle a pour objectif de protéger et maintenir la santé. Elle soigne les maux, désordres et déséquilibres, uniquement avec des produits d’origine naturelle, et des cures à base d’herbes pour soigner en profondeur. C’est avant tout une manière d’envisager la vie, et non une pratique occasionnelle.

Selon l’Ayurveda, tout ce qui existe dans l’univers (aussi bien ce qui est palpable que ce qui ne l’est pas, comme la pensée, les idées ou les émotions) est constitué de 5 éléments ou plus précisément 5 principes organisateurs de la matière (je sais c’est un peu technique).

L’éther : espace permettant la création et la manifestation des 4 autres éléments.

L’air : c’est le principe du mouvement et de la direction.

Le feu : c’est le principe de la transformation, il crée chaleur et lumière.

L’eau : c’est le principe de la fluidité et de la cohésion.

La terre : c’est le principe de la solidité et de la structure.

D’après l’Ayurveda il existe 3 DOSHAS : VATA, PITTA, et KAPHA. Ce sont les humeurs biologiques constitutives de l’être humain, et ces doshas gouvernent l’activité physiologique dans le corps.

  • La constitution VATA : L’humeur biologique de l’air et de l’éther. Ses principales qualités sont la mobilité, la légèreté, le froid et la sécheresse.

  • La constitution PITTA : L’humeur biologique du feu. Ses principales qualités sont la chaleur, la vivacité, la légèreté et l’humidité.

  • La constitution KAPHA : L’humeur biologique de l’eau et de la terre. Ses principales qualités sont la lourdeur, la froideur, l’humidité et la lenteur.

Chaque dosha a une action dans le corps physique, chaque saison a un effet sur les doshas. Ces 3 doshas gouvernent toutes les activités métaboliques.

Donc si vous suivez bien, chaque être humain a un tempérament qui lui est propre et donc un dosha dominant. On appelle ça la Prakriti. Cette prakriti est déterminée lors de notre conception et reste inchangée jusqu’à la fin de notre vie. Parfois certains éléments sont déséquilibrés, par l’alimentation, la pollution, la météo, les émotions, on appelle ça la Vikriti. (Notez bien tout ça, je fais une interro écrite à la fin !).

Pour connaître ce dosha dominant le médecin ayurvédique procède à un véritable interrogatoire, vous posant des questions très variées, allant de vos goûts alimentaires à votre sensibilité au froid, en passant par vos relations amicales et amoureuses. Il vous examine à la loupe, prend en compte votre musculature, votre squelette, la peau, la langue etc… Il vous demande aussi la forme et la couleur de ce que vous évacuez chaque jour (vous voyez de quoi je parle ou je vous donne des détails ?). Si ça flotte, si ça coule, la couleur…(si, si il vous demande ça aussi…). A la suite de ça, il fait une synthèse de vos réponses et vous donne votre dosha dominant. En principe il y a toujours 2 doshas qui arrivent en tête et un petit dernier qui arrive à la traîne. C’est très rare d’avoir les 3 doshas à parts égales, donc d’être parfaitement équilibré (sauf peut-être le Dalaï Lama, allez savoir ?).

Bref, l’Ayurveda nous apprend à nous alimenter en respectant notre prakriti (notre constitution) pour maintenir un bon équilibre du feu digestif, l’agni, avoir donc une capacité de digestion optimale et éviter la formation de toxines.

Une chose très simple à retenir : le semblable augmente le semblable.

Comment ça ! Qu’est-ce que ça veut dire ??

Rien de tel qu’un exemple pour que vous compreniez. Vous allez voir c'est d'une logique implacable.

Imaginez que vos dosha dominants soient VATA-PITTA (comme moi en fait), donc AIR et FEU. Si vous vous gavez de pop-corn (donc sec et léger) ou de salade (donc froid et léger), vous aggravez votre côté VATA !

Donc tout faux !

Mais que faire alors me direz-vous ?

Pas de panique… il suffit d’alourdir le trop sec et trop léger par des aliments chauds et humides, huileux aussi. On peut donc arroser le pop-corn avec du beurre fondu et même ajouter du sucre ! C’est pas le pied ça ? Vive l’Ayurveda. Maintenant quand je me gave de pop-corn dégoulinant de beurre fondu et de sucre et que l’amoureux me regarde avec des yeux écarquillés et horrifiés je dis : c’est le docteur qui l’a dit… j’ai une ordonnance !

Mais non je rigole bien sûr ! Mais c’est quand un même un peu le principe.

Pour faire court, je vous dirais que pour un sujet Vata on favorise une alimentation douce, aigre et salée. Pour un sujet Pitta, une nourriture douce, aigre et astringente et pour les sujets Kapha une nourriture aigre, piquante et astringente (Vous avez noté que les aliments aigres conviennent à tous les tempéraments visiblement).

Mais évidemment vous ne savez pas quels sont les aliments aigres, doux ou astringents. Et bien non, parce que nous en occident on classe plutôt par aliment sucré, salé ou acide. Donc en Ayurveda tous les aliments sont classés dans une catégorie, aigre, sucré, salé, astringent, amer. Et ça aussi ça s’apprend, et croyez-moi ça ne se fait pas en un jour. Donc inutile que je vous donne la liste des aliments et leur classification ce serait beaucoup trop long.

Et puis l’Ayurveda préconise aussi des choses qui sont difficilement applicables à notre mode de vie occidental. Par exemple manger en tailleur pour concentrer l’énergie sur l’estomac. Pas facile à faire au self ou au restaurant. Manger avec les mains, parce qu’en fait quand on touche un aliment avec les doigts avant de le manger, nos doigts envoient au cerveau des informations sur l’aliment qui permettent de démarrer la digestion, s’il est chaud ou froid, dur ou mou etc… Mais moi manger avec les doigts je déteste ça. Je suis trop maniaque pour ça, je m’en mets partout, je vide le rouleau d’essuie tout entre chaque bouchée, donc pas du tout écologique comme méthode. Il faut également manger dans un lieu agréable, sans lire, sans regarder la télé, ne manger que quand on a faim, et c'est vrai que chez nous aussi on nous répète ça.

Il faut aussi éviter de manger de mauvaise humeur, pas de plats trop cuits, uniquement de la nourriture qu’on vient de préparer, donc rien de réchauffé et horreur malheur, surtout pas au micro-ondes, et mastiquer longuement.

Mais par contre le dernier point important pour eux, c’est qu’il faut manger en silence.

Quoi ?? Mais c’est juste impossible pour nous, et encore plus pour moi qui suis une vraie pipelette. En occident, et surtout dans les pays latins, le repas est LE moment où l’on partage avec notre conjoint, nos enfants, nos potes. On raconte notre journée, notre weekend, ou alors on dit juste du mal des autres, ça marche aussi. Donc le silence à table en Europe c’est juste impossible. Et puis enfin on dit que l’estomac doit contenir 1/3 de nourriture, 1/3 de liquide et 1/3 de vide. Et nous on a plutôt l’habitude de trop remplir notre estomac et de sortir de table avec l’impression d’avoir avalé un poney. Donc on a tout mauvais.

Voilà, ce n’était qu’une petite approche de l’Ayurveda, pour faire découvrir cette médecine à ceux et celles qui ne connaissaient pas du tout. C’est très intéressant même si personnellement je trouve qu’il est difficile de suivre à la lettre les principes de l’Ayurveda en occident, avec nos habitudes de vie, notre nourriture industrielle, notre rythme de travail etc… En plus beaucoup d’ingrédients de la cuisine ayurvédique sont introuvables en France, les plantes utilisées aussi pour les traitements sont introuvables ici. Et puis cuisiner selon les principes de l’Ayurveda prend du temps… pendant ma certification en nutrition végétarienne et Ayurvédique au Canada nous passions 3 à 4 h en cuisine pour préparer notre diner, et nous étions 7 à cuisiner quand même ! C’est un vrai travail.

Mais on peut s’inspirer un peu de l’Ayurveda, utiliser les épices (foncez sur le curcuma frais), les conseils de nettoyage du corps et plein d’autres choses très intéressantes. Et je vous invite à le faire dès aujourd’hui !

#ayurveda #canada #voyages

"Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester..."  

  Proverbe indien  

  • Facebook
  • Instagram