• Montsé

Abdominaux hypopressifs


Nous, les femmes, devons être particulièrement attentives à notre périnée. Le périnée est une sangle musculaire qui s’accroche au petit bassin et en constitue le plancher pelvien. Situé entre le sexe et l’anus, il soutient tous les organes de l’abdomen. Le périnée est donc un muscle qui se travaille au quotidien, pas seulement autour d’une grossesse mais aussi toute jeune et tout au long de notre vie. Les abdominaux, version traditionnelle, c’est fini ! Il faut revoir de fond en comble la manière dont nous allons préserver notre zone abdominale, pour non seulement avoir une jolie ligne et aussi pour éviter beaucoup de soucis par la suite!

Lors de la pratique d’abdominaux classiques, ceux qui rapprochent épaules et hanches (dits hyperpressifs), les abdominaux superficiels (grands droits) sont raccourcis et surtout la pression au niveau de l’abdomen est augmentée. Ces mauvaises pratiques abdominales créent une poussée vers l’avant et vers le bas.

Ils sont donc à proscrire!

La gym hypopressive est une technique de gymnastique basée sur le muscle transverse de l'abdomen. C'est le muscle qui est le plus profond, il maintient les viscères, il fait le galbe de la taille. Quand on travaille ce muscle, quand il se contracte, il y a un réflexe (synergie) sur le périnée et cela va entraîner une contraction du périnée ce qui est bénéfique. En travaillant le transverse, on va travailler en même temps son périnée. En revanche, il existe tout de même des petites contre-indications. Ce muscle va s'insérer sur la ligne blanche au milieu du ventre et lorsqu'on le contracte très fort, par des exercices de gymnastique hypopressive, on peut tirer sur la ligne blanche et aggraver la déhiscence (désunion) qu'il y a souvent dans le cadre d'un post-partum.

Cette gymnastique peut être conseillée mais pas forcément en post-partum immédiat (juste après l’accouchement), il faut d'abord attendre que cette ligne blanche qui s'est déchirée parce qu'il y a eu un allongement des muscles pendant la grossesse, cicatrise. Cette gymnastique peut être très intéressante sur des cas de prolapsus (descente) puisque cela va soulager le système ligamentaire.

Il est fondamental qu’on prenne soin de notre périnée par deux moyens : en le protégeant au maximum dans nos gestes et activités quotidiennes et en renforçant son tonus par des exercices spécifiques. Il faut arrêter de « pousser » sur le périnée. Pour cela, il faudrait l’intégrer dans tous les gestes et les efforts de la vie quotidienne. En résumé: rentrons le ventre ! A tout moment ! Et tenons-nous droites. Par exemple, pour ramasser un objet, rentrons d’abord le ventre puis fléchissons les genoux. De même pour nous relever, rentrons d’abord le ventre puis poussons fort sur nos jambes pour nous redresser toujours sans nous pencher en avant. La gymnastique hypopressive permet de renforcer la sangle abdominale en profondeur ainsi que le périnée.

Une raison supplémentaire de soigner notre périnée, c’est la garantie de plus de plaisir sexuel! Un périnée ferme et musclé, c’est un orgasme facilité. En effet, il renforce la tonicité des parois du vagin pour un plaisir plus intense lors de l’acte sexuel.


Qu'est ce que les abdominaux hypopressifs ?

Les abdominaux hypo-pressifs sont des exercices d’abdominaux d’un style différent de celui que l’on apprend dans les salles de fitness. Ils s’inscrivent dans un courant plus généraliste : la gymnastique hypo-pressive. Celle-ci est en fait une méthode, créée par le docteur Marcel CAUFRIEZ visant à muscler et renforcer la sangle abdominale non pas par l’exercice de musculation classique mais par la respiration.

En effet, la pratique des abdominaux classiques, ceux qui rapprochent épaules et hanches comme les « crunchs »(dits hyper-pressifs) ont pour conséquence de faire une pression sur l’abdomen. Si elle est pratiquée à outrance ou non compensée par d’autres exercices, cette pression peut avoir pour conséquence :

• de faire sortir le ventre et ne permet pas d’avoir un ventre plat ;

• de pousser les organes et viscères suspendus à notre tronc vers le bas. Ceci a pour risque : des descentes d’organes, des incontinences et des relâchements du périnée ;

• d’augmenter le risque de hernies abdominales ;

• peut provoquer une compression des disques intervertébraux et entraîner des hernies discales, lumbagos, sciatiques…

Via une approche différente visant à muscler les muscles abdominaux profonds dont le transverse et le diaphragme, les abdominaux hypo-pressifs sont en fait des exercices de respiration abdominale.

Pourquoi faut il faire des abdominaux hypopressifs ?

Parce qu’ils permettent :

• d’obtenir un ventre plat rapidement,

• de compenser la pression subite par l’abdomen lors des abdominaux hyper-pressifs dits «classiques »

• de protéger le dos et les lombaires de nombreuses blessures,

• d’assurer un bon maintien des organes,

• de re-muscler le périnée suite à une grossesse,

• de re-muscler le ventre pour les personnes ayant perdu beaucoup de poids.

Ces exercices vont permettre de muscler aussi bien le muscle transverse que le diaphragme souvent négligé. En effet, lorsque nous respirons, notre diaphragme se déplace de plus de 10cm entraînant les organes dans son mouvement. Les reins par exemple, bougent de plus de 11km par jour à cause de ce mouvement respiratoire permanent. Surprenant non ? Or ce sont ces trop grands mouvements d’organes, qui donnent un ventre rond et peu ferme.

En résumé

La gymnastique hypopressive permet de renforcer la sangle abdominale en profondeur ainsi que le périnée, et elle permet d’avoir un ventre plat et ferme tout en protégeant nos organes internes. Si vous voulez en savoir plus je vous invite à lire le livre "ABDOMINAUX ARRETEZ LE MASSACRE" du Dr Bernadette DE GASQUET.



"Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester..."  

  Proverbe indien  

  • Facebook
  • Instagram